www.canada.org.tw

Le Bureau commercial du Canada à Taipei

Fil d'Ariane

  1. Accueil

Taïwan s’informe sur les organismes canadiens voués aux droits de la personne

Partagez et faite un signet

Des spécialistes taïwanais des droits de la personne et des membres de la Faculté de droit de l’Université de la Colombie-Britannique discutent de l’importance des Principes de Paris dans l’évolution des organismes de défense des droits de la personne.

Des spécialistes taïwanais des droits de la personne étaient de passage dernièrement au Canada pour se renseigner sur la création, le mandat et le fonctionnement des organismes canadiens de défense des droits de la personne.

Le Canada appuie les projets de gestion des droits de la personne mis en œuvre par Taïwan en aidant ce pays à s’acquitter de ses obligations internationales et à enraciner davantage la démocratie.

SHORT CAPTION less than 120 character
Les consultations avec la Commission canadienne des droits de la personne avaient pour but d’en savoir davantage sur la protection et la promotion des droits de la personne au Canada.
   

Grâce au concours du bureau commercial du Canada à Taipei, la délégation taïwanaise s’est rendue à Vancouver et à Ottawa rencontrer des spécialistes canadiens du gouvernement, de la société civile et des milieux universitaires.

Son but était d’approfondir ses connaissances sur la façon dont les Canadiens gèrent les enquêtes, le traitement des plaintes, les projets éducatifs et les initiatives stratégiques en matière de droits de la personne.

« Grâce à la richesse de nos structures organisationnelles, du modèle d’accès direct au tribunal de la Colombie-Britannique au système tripartite de l’Ontario, englobant les fonctions de recherche, d’éducation et de promotion et de traitement des plaintes, en passant par les services d’enquêtes, d’audition et d’aide juridique, le Canada jouit d’un précieux savoir dont Taïwan saurait profiter », a déclaré Kathleen Mackay, directrice du bureau commercial du Canada à Taipei.

Les visiteurs se sont aussi arrêtés à la Commission canadienne des droits de la personne ainsi qu’au Tribunal canadien des droits de la personne, afin de discuter des responsabilités et initiatives des institutions nationales et internationales de défense des droits de la personne.

Les organismes canadiens de défense des droits de la personne insistent constamment sur l’importance d’adhérer aux Principes de Paris, notamment de conserver une certaine autonomie et de se donner pour mandat non seulement de protéger, mais aussi de promouvoir les droits de la personne.
« L’histoire évolutive et la variété de ces organismes au Canada démontrent aux décideurs taïwanais qu’il n’existe pas de meilleurs modèles et qu’il est à la fois naturel et avantageux que les organisations avancent et évoluent » a fait remarquer Mme Mackay.


Des spécialistes taïwanais des droits de la personne en compagnie de David Langtry, président intérimaire de la Commission canadienne des droits de la personne.

Dans les mois précédant la visite de la délégation taïwanaise, un groupe international d’experts a étudié le tout premier rapport déposé par Taïwan sur la situation des droits de la personne dans ce pays et a recommandé, à titre d’objectif prioritaire, la création d’une commission indépendante des droits de la personne, conformément aux Principes de Paris.

Le Canada espère qu’une telle mesure lui fournira toutes sortes d’occasions de travailler avec Taïwan à la promotion de l’égalité et du développement démocratique.

Pied de page

Date de modification :
2013-11-21